Les traitements de la crise

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La migraine peut être traitée par des médicaments destinés à apaiser les crises quand elles surviennent, mais aussi par des traitements de fond pour espacer les crises. Les deux types de traitement sont souvent combinés.

Les différents médicaments contre la migraine

Les médicaments de la crise consistent à calmer la douleur quand une crise survient. Le but est de permettre de raccourcir la durée de la crise et de permettre un retour à l'état normal le plus rapidement possible. Les médicaments de la crise sont :

Certaines personnes préféreront les médicaments antidouleur alors que d'autres jugeront les triptans plus efficaces. Le médecin doit vous aider à trouver ce qui vous convient le mieux.

À noter que chez les patients ayant des migraines épisodiques et souhaitant un traitement non pharmacologique ou n’obtenant pas une amélioration significative avec un traitement pharmacologique, la neuromodulation non invasive peut être proposée. Pour le traitement de crise, la technique REN (Remote Electrical Neuromodulation) est à privilégier.

Si on se réfère aux dernières recommandations de prise en charge de la migraine de la Société française d’études des migraines et céphalées (SFEMC), on prescrira, sur la même ordonnance :

  • un AINS et un triptan, en expliquant que, lorsque la céphalée est d'intensité faible, on prendra tout d’abord un AINS puis on ajoutera un triptan en cas de réponse insuffisante après 1 heure ;
  • dans la douleur migraineuse d’intensité modérée ou sévère, on fera l'inverse : triptan d'emblée puis, après 1 heure, éventuellement AINS ;
  • dans la migraine avec aura, l’AINS sera pris dès le début de l'aura et le triptan dès le début de la céphalée.

Les dérivés ergotés, ou dérivés de l'ergot de seigle, sont parfois proposés (ergotamine, dihydroergotamine). Cependant, depuis l'arrivée des triptans, ils sont moins employés car ils entraînent souvent des nausées et vomissements. Notez qu'il ne faut surtout pas associer un triptan et un dérivé ergoté.

La mélatonine se révèle également très efficace. À raison de 2 mg/j (elle est disponible sous forme de compléments alimentaires), elle réduit la fréquence des migraines de près de 3 jours, soit mieux que les médicaments (environ 2 jours). De plus, la mélatonine est beaucoup mieux tolérée, ses effets secondaires étant moins sévères.

D'autres traitements complémentaires peuvent aussi permettre de soulager les nausées ou d'aider à dormir pendant la crise.

Migraine : traiter vite et fort

Pour être efficace, l'antidouleur ou le triptan doit être pris dès les premiers symptômes, avant que la crise s'installe vraiment.

Le médecin prescrit généralement deux types de médicaments, un anti-inflammatoire et un triptan à prendre si le premier médicament n'a pas fait effet au bout de deux heures.

En cas de résistance au triptan, on pourra donner un AINS et un triptan de façon simultanée, modifier les doses et la galénique (la forme suppositoire, spray ou sous-cutanée est utile en cas de vomissements), ou changer l’AINS ou le triptan.

Essayer plusieurs traitements

Lorsqu'on est migraineux, il n'est pas conseillé de se soigner tout seul. Le risque de l'automédication est de ne pas parvenir à soulager la crise efficacement. Il y a par conséquent un risque d'abus médicamenteux.

Les opiacés devront être évités en raison d'un risque de mésusage (recommandation forte). En effet, l’augmentation du mésusage de certains antalgiques, du nombre d'hospitalisations et de décès par surdoses d’opioïdes, rapportée dans le rapport de l’ANSM 2019, incite à bien respecter la réglementation, les recommandations de bonnes pratiques, et le bon usage des médicaments.

Il est courant de ne pas trouver tout de suite de traitement efficace. Il peut être nécessaire d'essayer plusieurs médicaments pour en trouver un qui soulage rapidement les douleurs. Le médecin doit vous aider à trouver une stratégie efficace.

Savoir si un traitement est efficace

Un médicament est efficace si :

  • Il apporte un soulagement deux heures après la prise.
  • Il est bien toléré (pas de douleurs abdominales ou d'autres effets secondaires).
  • Une seule prise suffit.
  • Il permet de reprendre rapidement les activités sociales, professionnelles et familiales.

Les gestes qui soulagent la migraine

Malgré des médicaments efficaces, quand la crise est installée, il faut parfois attendre de longues minutes avant d'être soulagé. Voici quelques gestes simples qui peuvent soulager pendant la crise et atténuer la douleur :

  • Massez la tempe du côté douloureux, et massez l'ensemble du visage et du crâne (vous pouvez utiliser des infusions de menthe poivrée pour optimiser l'efficacité du massage).
  • Appliquez quelques gouttes d'un mélange d'huiles essentielles de menthe poivrée, de camomille romaine et d'huile végétale de jojoba sur la nuque et à la base du crâne (n'utilisez pas l'HE de menthe poivrée au niveau de la tempe car c'est une huile irritante pour une peau fine et située à proximité des yeux).
  • Faites tremper vos mains, vos pieds ou vos coudes dans de l'eau très chaude, cela vous aidera à vous relaxer et à attirer le sang vers le bas en décongestionnant la tête.
  • Appliquez sur vos tempes des compresses glacées.
  • Essayez de vous isoler dans une pièce calme et peu éclairée, au besoin en mettant des lunettes noires ou des bouchons d'oreille.
  • Faites en sorte de vous détendre en utilisant des techniques de visualisation et en vous concentrant sur votre respiration (méditation ou exercices de sophrologie sont adaptés).
  • Buvez du café fort : la caféine aide les vaisseaux sanguins à se resserrer et soulage temporairement.
  • Buvez beaucoup d'eau de source pour lutter contre la déshydratation qui a tendance à augmenter l'intensité des migraines.

Ces pros peuvent vous aider