Scotome

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

Le scotome est une zone obscure de notre champ visuel. Il constitue un symptôme dans certaines pathologies touchant le cerveau, telles que les migraines ophtalmiques ou certaines tumeurs cérébrales et peut ainsi contribuer au diagnostic de ces maladies en tant qu’élément évocateur.

Qu’est-ce qu’un scotome visuel ?

Le scotome visuel se définit comme une absence de vision dans une partie plus ou moins importante du champ visuel. Rappelons que le champ visuel correspond à tout ce que nous sommes capables de voir avec nos yeux (en hauteur, en largeur et en profondeur). Le scotome est donc une zone obscure à l’intérieur de ce champ visuel, c’est-à-dire une région où nous ne voyons pas alors que nous devrions voir.

Généralement, le scotome ne s’accompagne pas d’une baisse de l’acuité visuelle, sauf lorsqu'il se situe dans une zone particulière du champ visuel (aire maculaire).

Concernant leurs caractéristiques, on observe :

  • des scotomes relatifs (seule la perception visuelle est altérée) ou absolus (perte totale de la vision au niveau du scotome) ;
  • des scotomes positifs (perçus par le patient) ou négatifs (dont le patient ne se rend pas compte).

Différents types de scotomes visuels

Plusieurs types de scotomes visuels sont par ailleurs distingués, en fonction de la localisation du scotome et de son étendue, parmi lesquels :

  • le scotome central (situé au niveau de l’objet fixé par le patient) ;
  • le scotome périphérique (situé autour de l’objet fixé par le patient) ;
  • l’hémianopsie (le scotome concerne une moitié du champ visuel) ;
  • le scotome en quadrant (le scotome touche un quart du champ visuel) ;
  • le scotome mobile (corps flottants) ;
  • le scotome scintillant (caractéristique des migraines ophtalmiques).  
Lire l'article Ooreka

Causes du scotome visuel

Les scotomes visuels constituent l’un des signes principaux de la migraine ophtalmique.

Certains autres scotomes sont dus à des lésions de la rétine, comme :

  • un décollement de la rétine (urgence médicale) ;
  • un trouble vasculaire au niveau de la rétine (occlusion d’une artère ou d’une veine, hémorragie...) ;
  • une DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) à un stade avancé ;
  • une infection de la rétine (choriorétinite) dans le cas de la toxoplasmose chez l’adolescent ou de l’infection par le cytomégalovirus chez le patient infecté par le VIH

Les scotomes visuels peuvent également être provoqués par des atteintes du nerf optique, notamment :

  • une névrite optique (inflammation du nerf optique) ;
  • un traumatisme du nerf optique ;
  • une atteinte dans le cadre de maladies chroniques (maladie de Horton, athérosclérose, sclérose en plaques, diabète) ;
  • une atteinte suite à la prise de certains médicaments (traitements contre la tuberculose) ou l’exposition à certains toxiques (alcool, plomb) ;
  • la présence d’une tumeur, soit au niveau de l’œil soit au niveau cérébral. 

Amaurose

Article

Lire l'article Ooreka

Zoom sur le scotome auditif

Si les scotomes visuels sont les plus connus, il existe également un scotome auditif, qui correspond à une perte d’audition uniquement dans une certaine bande de fréquence (autour de 4 000 Hz).

Le scotome auditif est observé chez les personnes soumises à des bruits excessifs répétés et qui ne portent pas de protections auditives suffisantes. En général, le scotome apparaît après la phase d’exposition au bruit et disparaît après une période de repos auditif (quelques heures à quelques jours).

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider