Sommaire

La leucoaraïose correspond à une lésion du tissu cérébral, associée à une démence. On vous dit tout de cette pathologie dans cet article !

Leucoaraïose : caractéristiques

La leucoaraïose est un terme radiologique désignant des lésions du cerveau, visible à l’IRM.

Ischémie neuronale

Le mécanisme lésionnel de la leucoaraïose fait intervenir les petits vaisseaux du cerveau, qui se bouchent et n’irriguent plus certaines zones : c’est l’ischémie :

  • L’interruption d'apport sanguin (comme un infarctus du myocarde) à un tissu engendre une souffrance tissulaire ischémique jusqu’à sa mort : la zone infarcie ou nécrosée ne se régénèrera pas.
  • Les lésions de leucoaraïose concerne la substance blanche.
  • Les principaux facteurs de risque associés à la démence d’origine vasculaire sont l’hypertension artérielle et le grand âge.
  • Les lésions vasculaires sont irréversibles. Étendues à plusieurs zones cérébrales, elles sont responsables de perte d’aptitude cognitive : c’est la démence.

Il existe plusieurs causes de démences vasculaires.

Types de démences vasculaires

On distingue cinq causes de démences vasculaires :

  • infarctus unique ;
  • infarctus multiples ;
  • ischémie sous-corticale, responsable des lésions de leucoaraïose ;
  • hématomes cérébraux multiples ;
  • hypoperfusion cérébrale (variation de l’apport sanguin).

Les symptômes induits varient en fonction de la zone atteinte.

Symptômes de la leucoaraïose

La leucoaraïose est responsable de démence et d’autres troubles des fonctions supérieures.

Démence

La démence se définit comme étant une détérioration globale des fonctions cognitives chez une personne ayant un état de conscience normal.

Sa survenue est progressive et irréversible : les premiers signes de démence sont des troubles de mémoire portant sur les faits récents, puis anciens.

S’y ajoutent ensuite, d’autres signes ayant un retentissement sur les activités de vie quotidienne :

  • modifications du comportement : apathie, symptômes dépressifs ;
  • désorientation temporo-spatiale : la personne oublie où elle se trouve ni en quelle année on est ;
  • troubles des fonctions exécutives : difficultés à planifier des actes au quotidien, comme se rendre à un rendez-vous par exemple ;
  • troubles du langage : type oubli de mots ;
  • troubles praxiques : difficultés à utiliser des appareils ménagers par exemple ;
  • troubles gnosiques : difficulté à reconnaître des symboles, comme des panneaux routiers ou bien des personnes et des objets.

Les symptômes s’installent sur plusieurs années.

Autres signes et orientation thérapeutique

Associés aux troubles cognitifs de type démence, la leucoaraïose est responsable d’autres signes, dont des troubles moteurs. La prise en charge de la maladie est donc complexe.

  • Les troubles moteurs peuvent constituer un réel handicap : troubles de la marche associés à des chutes ; troubles sphinctériens : incontinence urinaire/fécale.
  • Il existe des traitements médicamenteux de la maladie d’Alzheimer mais ils sont peu efficace. La prise en charge repose essentiellement sur des règles hygiéno-diététiques et une stimulation cognitive et sociale.
  • Les déficits moteurs peuvent être compensés par une aide externe, de type ergothérapie ou un appareillage.
  • Le traitement médicamenteux de l’hypertension artérielle et d’autres facteurs de risque cardio-vasculaires existants est indispensable.

La démence est une maladie complexe, dont la cause est souvent mixte. La prise en charge nécessite une consultation de spécialiste gériatre.

Ces pros peuvent vous aider