Ignatia amara

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka

Sommaire

La migraine touche 12 % des adultes et ceux qui en ont fait l’expérience avoueront volontiers que la douleur associée est extrêmement désagréable, pour ne pas dire difficilement supportable.

Différents moyens existent pour tenter de soulager les migraines. Ignatia amara est l'un de ces remèdes. On vous en dit plus sur ce traitement homéopathique.

Ignatia amara : qu’est-ce que c’est ?

Ignatia amara est un remède utilisé en homéopathie :

  • Il s’obtient à partir de la fève de Saint-Ignace, elle-même venant d’une plante grimpante originaire des Philippines.
  • Il contient du saccharose et du lactose.
  • Il se présente sous forme de granules ou de poudre.

Utilisation de l'ignatia amara

Ignatia amara est un remède indiqué pour soulager les migraines violentes, au cours desquelles les personnes atteintes ont la très désagréable sensation d’avoir une pointe s’enfonçant dans la tête.

Mais ce remède est utilisé pour de nombreux autres maux et problèmes :

  • l’anxiété, l’irritabilité, la nervosité ;
  • les crises de panique, le trac ;
  • les troubles du sommeil ;
  • les règles douloureuses ;
  • les lombalgies ;
  • l’asthme, la toux sèche ;
  • les douleurs abdominales, la gastrite, l’aérophagie, les ballonnements ;
  • la tachycardie ;
  • les bouffées de chaleur liées à la ménopause ou à l’émotion.

Ignatia amara : migraine particulière

La migraine est une forme particulière de mal de tête :

  • Ses crises peuvent durer de quelques heures à quelques jours.
  • Elle diffère du mal de tête, plus classique, par sa durée et son intensité. Elle se manifeste près d’un œil, ou du moins d’un seul côté de la tête.
  • La douleur est ressentie comme des pulsations dans la boite crânienne, et est souvent aggravée par le bruit, la lumière ou les odeurs.
  • Il est possible que la personne atteinte de migraine vomisse ou ait des nausées.

Chez les personnes souffrant de migraines, les crises peuvent être déclenchées :

  • par la consommation de certains aliments (le vin rouge, la bière, la caféine, le chocolat, l’aspartame ou encore le yogourt) ;
  • par d’autres facteurs (la faim, une modification du rythme de sommeil, la lumière vive, le parfum, le stress) ;
  • par certains médicaments comme les analgésiques ou les contraceptifs.

Les mécanismes déclencheurs des migraines sont encore peu connus, mais il semblerait que ceux-ci impliquent différents éléments :

  • les vaisseaux sanguins ;
  • les neurotransmetteurs ;
  • l’inflammation et les fluctuations hormonales.

Pour aller plus loin :

  • Pour faire un tour complet de la question, téléchargez gratuitement notre guide de la migraine.
  • Ostéopathie et migraine : un recours intéressant contre les maux de tête.
  • Beaucoup de chercheurs travaillent sur la recherche des causes de la migraine : facteur génétique, climat, sommeil., hygiène de vie, stress... On fait le point pour vous.

Ces pros peuvent vous aider